Une nouvelle hypothèse pourrait lever le voile sur la tragédie du film Rust au cours de laquelle Alec Baldwin a tiré mortellement une consoeur de travail.

Selon un mandat de perquisition approuvé par un juge hier (30 novembre), la balle mortelle tirée par Alec Baldwin sur le tournage de Rust pourrait avoir été laissée dans l’arme à feu lors d’une précédente production cinématographique.

Les enquêteurs du Nouveau-Mexique ont perquisitionné PDQ Arm & Prop, un magasin de munitions situé à Albuquerque qui fournissait des accessoires pour le tournage de Rust.

Le 27 octobre, les enquêteurs ont fouillé le camion d’accessoires après avoir appris qu’il contenait «des munitions supplémentaires dont certaines sont des munitions réelles suspectes», selon le mandat.

Depuis le tragique accident survenu en octobre dernier, Alec Baldwin clame son innocence affirmant que le revolver qu’il a utilisé devait être chargé à blanc.

Malgré tout, l’acteur fait déjà face à deux poursuites. La première a été déposée par le chef électricien de Rust pour négligence présumée lui ayant causé une détresse émotionnelle grave. La seconde est l’oeuvre de la superviseuse du scénario qui affirme que l’acteur a fait fi des procédures de sécurité du film.

D’autres accusations criminelles dans cette affaire n’ont pas été écartées. Rappelons que le 21 octobre dernier, la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, a été tuée par une balle tirée par erreur par Alec Baldwin.

Depuis ces événements, l’acteur a mis fin à toutes ses activités professionnelles.

L’acteur Alec Baldwin pourrait être poursuivi à la suite de la mort accidentelle d’Halyna Hutchins.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *