Les avocats américains du prince Andrew ont reçu dans les dernières heures une copie de la poursuite au civil pour agressions sexuelles sur une mineure.

Selon CNN, c’est à 9h22 que la firme Lavely and Singer de Los Angeles, qui défend le second fils de la reine d’Angleterre, a reçu une copie de la poursuite contre le prince. Une seconde copie a aussi été transmise hier (20 septembre) à la Cour de Justice de Londres.

Le prince Andrew est accusé à New York d’agressions sexuelles sur Virginia Roberts Giuffre, qui avait 17 ans lorsque les présumés événements seraient survenus.

Selon l’affidavit, les événements organisés par le pédoprédateur Jeffrey Epstein se seraient produits à Londres, New York, et aux Îles Vierges américaines.

Le prince Andrew, 61 ans, a toujours clamé son innocence dans cette affaire. En 2019, lors d’une entrevue à la BBC, il niait même avoir rencontré la plaignante.

«Ça ne s’est jamais produit. Je suis absolument catégorique et peux vous dire que ça n’est jamais arrivé. Je n’ai aucun souvenir d’avoir rencontré cette femme, rien de quoi que ce soit», avait commenté le prince.

La semaine dernière, les avocats du duc d’York clamaient que la poursuite contre leur client était caduque puisqu’elle n’avait pas été signifiée correctement. Le juge américain Lewis Kaplan a cependant rabroué les juristes en soulignant qu’ils lui faisaient perdre son temps et de l’argent aux parties en cause.

Il semble donc que malgré les efforts des avocats du prince, Andrew devra faire face un jour à la justice américaine dans cette histoire qui remonte à 2001.

Ces stars ont fait de la prison pour diverses raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *