Le Prince Harry vient de remporter une poursuite en diffamation contre deux journaux anglais.

Sans dévoiler les montants accordés par la cour dans ce règlement à l’amiable, un avocat du prince a qualifié de «dommages significatifs» les préjudices qui ont été occasionnés à son client.

Le Duc de Sussex, qui vit maintenant aux États-Unis avec sa femme et son fils, poursuivait le Mail on Sunday et le MailOnline (Daily Mail). Les deux journaux anglais avaient publié des articles prétendument mensongers en 2020 sur le passage du prince dans la Marine Royale.

Dans le cas du Mail on Sunday, c’est son article publié en octobre dernier, Top General accuses Harry of Turning his Back on the Marines, qui est en cause. Le MailOnline a repris les grandes lignes de cet article. Dans les deux cas, il y est question que le prince ait «snobé» la Marine Royale et les militaires britanniques

«Toutes ces allégations sont fausses et les journaux ont accepté de payer des sommes conséquentes en réparation», explique l’avocat de Harry dans un communiqué.

L’avocat du duc a indiqué que toutes les sommes reçues par son client dans cette affaire seraient remises à la fondation Invictus Games créée par le prince. Cette fondation vient en aide aux anciens soldats blessés lors de diverses opérations. 

Le Prince Harry a servi dans les forces armées britanniques. Il a entre autres servi son pays dans le conflit en Afghanistan.

Le Duc de Sussex vit une relation amour-aine avec la presse depuis des années. Cette relation tendue avec la presse serait l’une des raisons qui l’auraient poussé à quitter l’an dernier son pays.

La mère du prince, la Princesse Diana, est d’ailleurs décédée alors qu’elle était poursuivie par des paparazzis, alors que le prince était encore enfant.

Selon le journaliste Tom Bradby, Prince Harry serait «content» de son aventure nord-américaine avec Meghan Markle, mais aurait néanmoins le «coeur brisé».

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *