Le constructeur aérien européen Airbus vient de présenter ses avions du futur. Il seraient propulsés par des moteurs fonctionnant à l’hydrogène.

L’avionneur croit qu’il pourrait mettre en service ces nouveaux appareils qui ne produisent aucune pollution dès 2035.

Airbus a dévoilé trois concepts d’avion. Cette gamme d’avions est appelée ZEROe. Chaque appareil propose une approche et des technologies différentes. 

Crédit : Airbus

Une version appelée Turbofan ressemble aux avions de ligne qui parcourent de plus grandes distances. Airbus affirme que cet appareil (en haut de l’image) pourrait transporter jusqu’à 200 passagers sur une distance de plus de 3 200 km.

La version à hélices appelée Turboprop pourrait transporter jusqu’à 100 passagers sur une distance allant jusqu’à 1 600 km.

Finalement, la version appelée Blended-Wing Body semble sortie du futur. Les ailes de l’avion intègrent la carlingue. Cet appareil pourrait transporter jusqu’à 200 passagers sur une distance de plus de 3 200 km.

Les trois appareils fonctionneraient grâce à des moteurs à turbines alimentés à l’hydrogène, plutôt qu’au kérosène, comme c’est le cas en ce moment pour les avions «normaux». L’hydrogène serait ensuite converti en électricité. Cela permettrait de créer des systèmes de propulsions hybrides/électriques performants et écoénergétiques.

Airbus souligne qu’avant de mettre ces appareils en service, les aéroports devront investir massivement dans la transformation de leurs équipements afin de pouvoir ravitailler les avions.

Depuis quelques jours, Airbus propose de nouvelles façons au monde de l’aviation durement touché par la pandémie. La semaine dernière, l’avionneur suggérait aux lignes aériennes d’adopter le vol en formation, afin de réduire les coûts d’exploitation.