Le clan Kardashian s'inquièterait de la santé mentale de Kanye West, quelques heures après que ce dernier ait fait sa première sortie officielle depuis qu'il s'est porté candidat aux élections présidentielles américaines.

Le rappeur a livré un premier discours confus à ses partisans lors d'un rassemblement tenu à North Charleston en Caroline du Sud.

Selon ce qu'a appris TMZ, les déclarations intimes révélées par la vedette de 43 ans auraient profondément inquiété les membres de la famille Kardashian, à commencé par sa femme Kim Kardashian.

Photo : Twitter

Portant un gilet pare-balles, Kanye West a longuement entretenu ses partisans d'un discours antiavortement. Il a relaté des événements très intimes, le plus souvent en larmes.

«Mon père voulait que ma mère se fasse avorter. Ma mère m'a sauvé la vie. Il n'y aurait pas de Kanye West sans ma mère», en parlant de sa mère, Donda, décédée en 2007.

La vedette a ensuite parlé de sa propre expérience. Confiant une situation vécue avec sa femme, Kim, alors qu'elle apprenait qu'elle était enceinte de leur premier enfant.

«Elle avait une pilule (abortive) dans sa main. Ma petite amie m'appelait en pleurant, en criant. Je suis un rappeur. Et elle disait être enceinte. Elle pleurait», a raconté le chanteur qui se trouvait alors à Paris en discussion avec Kim Kardashian en vidéoconférence.

Selon TMZ, ces propos personnels ont choqué les membres de sa famille. Ils sont inquiets de sa santé mentale. De plus, ils croient que la vedette est une distraction pour les importantes élections fédérales de novembre prochain.

Kanye West est officiellement dans la course à la présidence américaine depuis le 15 juillet dernier.

Le démocrate Joe Biden est le favori pour l'emporter à ce moment, avec une cote de 4-7. Il devance le président sortant Donald Trump (13-8) qui est critiqué pour sa gestion de la pandémie. Kanye West ne récolte qu'une cote de 100-1.

Photo : Cover Images

Kanye West en pleine crise bipolaire, selon des proches