Kanye West se présente officiellement à la succession de Donald Trump à la tête des États-Unis.

Le rappeur de 43 ans a déposé sa candidature mercredi (15 juillet) à la Commission électorale fédérale.

Kanye West se présente pour le parti BDY. Il a déjà indiqué que cet acronyme signifiait Birthday Party.

La vedette avait annoncé sur les réseaux sociaux le 4 juillet, jour de la fête nationale des États-Unis, son intention de briguer la présidence du pays. Cela est maintenant confirmé.

Selon le New York Magazine, Kanye West aurait près de 200 personnes sur le terrain en Floride qui travailleraient à son élection.

Dès l'annonce le 4 juillet de ses intentions, l'épouse du chanteur Kim Kardashian, qui deviendrait la Première Dame la plus connue de l'histoire des États-Unis, lui a donné son appui.

Le milliardaire et homme d'affaires Elon Musk, à la tête de Tesla et SpaceX, l'a aussi assuré de son vote.

Malgré sa popularité et sa fortune, Kanye West part loin dans la course. Les preneurs aux livres ne lui accordent en ce moment que 2% de chances de l'emporter.

C'est le démocrate Joe Biden qui est en tête des sondages. Le républicain Donald Trump vient d'ailleurs de virer son stratège politique devant les ratés que connait sa campagne de réélection.

Photo : Cover Images

Kanye West en pleine crise bipolaire, selon des proches