La société Virgin Hyperloop a réussi son premier test de fonctionnalité avec deux personnes à bord dans le désert près de Las Vegas.

L’Hyperloop est un mode de transport du futur qui permettra de véhiculer des personnes à plus de 1000 kilomètres à l’heure dans des capsules projetées en lévitation magnétique dans des tubes.

Même s’il s’agit d’un mode de transport très futuriste, la technologie de l’Hyperloop est basée sur des connaissances éprouvées. En effet, depuis les années 1970, des trains au Japon et en Allemagne utilisent déjà l’énergie électromagnétique pour léviter sur les rails et circuler plus rapidement.

L’Hyperloop ajoute toutefois une composante importante. La capsule est placée dans un tube pressurisé. Ne rencontrant aucune friction causée par l’air, la capsule peut ainsi atteindre des vitesses très élevées.

Pour ce premier test concluant, Virgin Hyperloop s’en est tenu à une vitesse de 160km/h. Le tube installé dans le Nevada ne faisant que 500 mètres de long, il n’est pas possible pour le moment de tester l’appareil à des vitesses plus élevées. 

La capsule qui a accueilli les deux premiers cobayes travaillant pour Virgin Hyperloop, Josh Giegel, le responsable des technologies, et Sara Luchian, la directrice de l’expérience client, semble aux premiers abords très confortable. Elle est toutefois loin de ressembler à celles qui devraient recevoir entre 25 à 30 passagers lorsque le projet sera lancé.

Virgin Hyperloop

Virgin Hyperloop aimerait construire un système de tubes reliant de grandes villes de par le monde. La société espère recevoir les certifications nécessaires au déploiement de sa technologie d’ici 2025-2026.

Relier Los Angeles à San Francisco, un trajet de 615 km prendrait 43 minutes, affirme Virgin Hyperloop. Un trajet nettement plus rapide que l’avion qui met 1h28 à faire la même distance ou qui prend 6 heures en voiture.

Virgin Hyperloop a été fondée en 2014. Elle est l’oeuvre du milliardaire britannique Richard Branson.

Découvrez comment nous allons nous déplacer dans les prochaines années. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *