Les autorités russes demandent aux personnes vaccinées contre la Covid-19 de s’abstenir de consommer de l’alcool durant deux mois.

La Russie a commencé cette semaine à distribuer le vaccin Spoutnik V à sa population, alors que les essais cliniques sur ce nouveau médicament ne sont toujours pas complétés.

La vice-présidente du gouvernement de la Fédération de Russie Tatiana Golikova a indiqué en entrevue que ses concitoyens vaccinés devraient observer des précautions supplémentaires durant 42 jours, le temps que le vaccin Spoutnik V fasse effet.

«Les Russes doivent se retenir de visiter des endroits publics, porter un couvre visage, utiliser du désinfectant, minimiser leurs contacts et ne pas boire d’alcool ou de drogues immunosuppresseurs», a indiqué la vice-présidente à l’agence TASS.

Ces consignes pourraient s’avérer difficiles à tenir en Russie, le quatrième pays qui boit le plus d’alcool par personne dans le monde selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le peuple russe est particulièrement amateur de vodka.

En Russie, le consommateur moyen boit 15,1 litres d’alcool par année. En comparaison, les Canadiens boivent 10,2 litres, les Américains 9,2 litres ou les Français, champions producteurs de vin dans le monde, 12,2 litres.

Les premiers vaccins ont été administrés le week-end dernier à Moscou. Selon les autorités, déjà 100 000 personnes dans le pays ont été vaccinées à ce jour.

Selon les responsables de la santé en Russie, le vaccin Spoutnik V est efficace à 90%

Plusieurs experts mondiaux doutent des résultats du vaccin russe en raison de la rapidité de sa fabrication et aussi parce que le pays n’a pas fourni de résultats indépendants. 

Le président Vladimir Poutine a refusé de se faire vacciner jusqu’à maintenant.

Découvrez quelles pandémies ont été les plus mortelles pour l’être humain au fil des siècles.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *