La société Neuralink cofondée par Elon Musk possèderait la technologie pour créer une version réelle de Jurassic Park.

C’est du moins ce qu’a affirmé l’autre fondateur et associé de la société Max Hodak sur Twitter dans les dernières heures.

La startup de San Francisco fondée en 2016 fait dans la neurotechnologique et développe des implants cérébraux d’interfaces neuronales directes.

Selon Max Hodak, si elle le voulait, Neuralink pourrait faire de la science-fiction une réalité, d’ici quelques années.

«Nous pourrions probablement bâtir un parc Jurassic si nous le voulions. Ce ne serait pas génétiquement des dinosaures identiques. Peut-être dans 15 ans, nous pourrions créer de nouvelles espèces super exotiques», a écrit l’homme d’affaires.

Hodak n’a pas élaboré sur la façon dont sa société neurotechnologique arriverait à ses fins, mais il a émis l’idée d’ainsi augmenter la biodiversité.

«Au niveau de la biodiversité, c’est certainement valable. La conservation est importante et fait du sens. Pourquoi nous arrêter avant? Pourquoi ne pas intentionnellement essayer de créer une nouvelle diversité?», se questionne le principal intéressé.

Jurassic Park est un film de Steven Spielberg paru en 1993. Des paléontologues créent une île sur laquelle ils ont génétiquement ressuscité des dinosaures, dont un T-Rex. Toutefois, ce rêve tourne vite au cauchemar lorsque des problèmes de sécurité surviennent. Le film a connu un immense succès au box-office générant des revenus de plus de 1,033 milliards (US).

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *