Roman Trofimov, un touriste estonien, est coincé depuis 110 jours à l'aéroport de Manille, en raison du coronavirus.

Depuis le 20 mars dernier, le voyageur malchanceux vit dans l'aéroport international dans l'attente de l'ouverture des frontières par le gouvernement des Philippines.

L'histoire de Roman Trofimov ressemble à celle du film The Terminal avec Tom Hanks, alors que son personnage se trouvait coincé à l'aéroport JFK de New York.

Selon le diffuseur estonien ERR, le voyageur s'est posé en transit à l'aéroport international de Manille aux Philippines après des vacances passées en Thaïlande. À son arrivée, les autorités locales ont suspendu tous les visas d'entrée au pays en raison de la pandémie, ce qui l'empêche maintenant de sortir de l'aéroport.

Comble de malchance, AirAsia, la compagnie aérienne avec laquelle Roman Trofimov possédait un billet de retour, a annulé tous ses vols vers l'Estonie depuis la crise et la plupart de ses vols internationaux.

L'ambassade d'Estonie aux Philippines a offert au voyageur de le mettre sur un vol en direction d'Amsterdam avec une autre compagnie aérienne, mais elle exige qu'il paie les 1500 euros pour le billet, somme qu'il n'a pas.

Roman Trofimov, qui ne portait pas la barbe à son arrivée, vit donc dans l'aéroport, dormant dans une chambre d'hôtel située dans l'aire d'embarquement. Il se nourrit principalement de repas offerts par les employés de l'aéroport.

L'homme a décidé de rendre publiques ses péripéties sur Facebook dans le but d'attirer l'attention sur sa situation invraisemblable.

«Je suis une personne avec des invalidités, ma santé va de plus en plus mal parce que je souffre de malnutrition, d'un manque de soleil et d'air frais. Je n'ai d'autre choix que de sortir au grand jour mon histoire», explique le malheureux.

Photo : Facebook

Shakira obtient un diplôme en confinement!