Le groupe Kalush Orchestra d’Ukraine part favori selon les preneurs au livre de Paris pour remporter le concours musical Eurovision.

L’Eurovision sera présentée demain samedi à Turin, en Italie. Cette année, le groupe folk-rap Kalush Orchestra est le grand favori de la compétition. Et pour cause, le pays du groupe est assailli en ce moment par l’armée russe.

«À l’heure où nous parlons, notre pays et notre culture sont menacés. Mais nous voulons montrer que nous sommes vivants, que la culture ukrainienne est vivante, qu’elle est unique, diverse et belle», a déclaré à CNN Oleg Psyuk, le chanteur du groupe.

Alors que la plupart des hommes en âge de se battre sont retenus au pays pour repousser l’envahisseur russe, les membres de Kalush Orchestra eux se battront pour faire rayonner l’Ukraine.

«C’est notre façon d’être utiles à notre pays», déclare le chanteur.

On s’en doute, le chemin menant à l’Eurovision n’a pas été simple pour Kalush Orchestra.

Le groupe a d’abord terminé deuxième du concours de sélection national ukrainien, mais il a été promu après qu’il est apparu que le gagnant s’était rendu en Crimée annexée par la Russie. Le groupe gagnant a été dévoilé le 22 février, deux jours avant l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes.

«Tous les membres du groupe sont d’une manière ou d’une autre impliqués dans la défense du pays», a déclaré Psyuk.

Un membre de l’équipe des médias du groupe a rejoint la défense du territoire et se bat sur la ligne de front, laissant le groupe à court de personnel à Turin. Oleg Psyuk, quant à lui, se porte volontaire pour trouver des abris aux Ukrainiens déplacés à l’intérieur du pays et organise le transport de nourriture et de médicaments.

Le groupe a été contraint de répéter virtuellement jusqu’à ce qu’il puisse enfin se réunir à Lviv après des semaines de guerre.
Leur chanson Stefania, chantée en ukrainien, est un hommage à la mère de Psyuk, qui vit toujours dans la ville occidentale de Kalush, d’où le groupe tire son nom.

«Certains jours, des roquettes volent au-dessus des maisons des gens et c’est comme une loterie – personne ne sait où elles vont frapper», explique le chanteur.

Les organisateurs de l’Eurovision ont exclu la Russie du concours en février dernier.

Pink Floyd sort de sa torpeur pour lancer un nouveau simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *