Chris Woodhead est un Anglais qui s'est donné comme défi de se tatouer chaque jour durant le confinement

L'homme est un artiste tatoueur dans la vie. Depuis le début du confinement à la suite de la pandémie de coronavirus, l'Anglais exerce son art sur son propre corps.

Le résident de Londres porte des tatouages depuis l'âge de 18 ans. Son défi l'a maintenant recouvert de tatouages des pieds à la tête.

«J'ai commencé à me tatouer chaque jour pour créer une sorte de structure dans nos journées de confinement. C'est impressionnant de voir comment mon corps s'est modifié dans le processus. Je vais continuer jusqu'à ce que je n'ai plus de place», explique l'artiste à la BBC.

Chris Woodhead arborait déjà plus de 1000 tatouages avant le début du confinement. Après plus de 40 jours entre quatre murs, il lui reste moins d'espace de peau vierge.

«Réalistement, j'ai encore peut-être pour un mois d'espace de peau», souligne l'homme de 33 ans.

«Pour être honnête, j'ai l'air ridicule. Je ressemble à un morceau de fromage bleu. Il y a encore quelques petits espaces que je peux atteindre», conclut l'homme coloré.

Chris Woodhead dévoile son défi sur Instagram où il présente ses créations quotidiennes.

Photo : Instagram

Tatouages de stars