Tom Hardy n’a donc vraisemblablement pas peur des mots lorsqu’il est question de ses démons et de son combat contre certaines de ses dépendances, des expériences qui l’ont par ailleurs mieux formé pour certains de ses rôles, croit-il, dont celui pour lequel il assure une tournée de promotion en ce moment; Venom.

« J’ai été un alcoolique standard toute ma vie. Il y avait des éléments de ça (dans le film), comme ma voix intérieure. Je peux voir le symbolisme ici, mais je sais en tant qu’adulte je ne peux pas sortir et commencer à arracher des têtes en les mordant », explique Tom Hardy avec son humour et son air ténébreux habituels lors d’un entretien accordé à Good Morning Britain.

Tom Hardy avait déjà exprimé sa reconnaissance envers son métier d’acteur et ceux qui lui ont donné sa chance en lien avec son combat contre la dépendance aux drogues et à l’alcool, ainsi que sa femme, Charlotte Riley, avec qui il est marié depuis 2014. 

L’acteur sera de plusieurs projets au cours des prochains mois, dont War Party et Fonzo.

Venom débarque en salles le 5 octobre.

Crédit photo : BANG/BIG/WENN