À quelques heures de la Thanksgiving aux États-Unis, les Américains font comme s’il n’y avait pas de pandémie.

La fête de la Thanksgiving est plus importante que Noël pour bien des Américains qui n’hésiteront pas à festoyer avec des proches malgré que la COVID-19 ait tué près de 260 000 personnes au pays, le plus grand nombre de décès dans le monde.

La CDC américaine, l’agence de santé publique, tente de convaincre la population de restreindre leurs activités entourant la Thanksgiving. Elle conseille aux gens de fêter uniquement avec les gens de leur famille immédiate. Malgré des appels à la retenue, il semble que le message des autorités publiques ne passe pas.

En effet, 6,3 millions de voyages en avion sont prévus pour la Thanksgiving 2020 aux États-Unis. Demain jeudi à midi, selon le site spécialisé FlightRadar24, 6972 avions seront dans le ciel pour transporter des voyageurs. Un chiffre supérieur à 2018, alors que le mot coronavirus était inconnu de la plupart des gens.

FlightRadar24

En plus des déplacements en avion qui devraient représenter 65% de tous les vols de la planète, 350 000 voyages en train et 48 millions en automobile sont prévus au pays de Donald Trump.

Ces chiffres affolants surviennent alors que les États-Unis enregistrent plus de 170 000 nouveaux cas quotidiennement, et une hausse marquée des décès de la COVID-19.

Depuis sept jours, plus de 1500 personnes meurent tous les jours, une première depuis le 14 mai dernier.

Au total depuis le début de la pandémie, les États-Unis sont le pays le plus touché par la crise sanitaire. 12,6 millions d’Américains ont été infectés.

Tous les grands événements qui devaient être présentés au Québec sont annulés ou reportés en raison de la CoVID-19. Voici ce qui devait être présenté lors de ces festivals.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *