L’actrice porno Stormy Daniels revient à la charge face à l’ex-président américain Donald Trump.

Dès la journée où il a quitté la Maison-Blanche, la femme de 41 ans a demandé à ses avocats de reprendre sa cause en diffamation contre le 45e président des États-Unis et de l’amener jusqu’à la Cour Suprême.

Toute cette histoire remonte à quelques années. Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, a touché 130 000 $US en 2016 (versée pendant la campagne présidentielle) de Donald Trump, par l’entremise de son avocat Michael Cohen, pour qu’elle ne raconte pas leur relation extraconjugale survenue en 2006, quelques mois après que Melania et Donald Trump eurent leur garçon Barron.

En décembre 2018, Michael Cohen fut inculpé de trois ans de prison pour violations de la loi électorale, de fraudes bancaires et fiscales et de parjure. Il fut libéré de prison l’an dernier en raison de la Covid-19, mais il poursuit sa sentence dans un appartement de Manhattan.

L’ancien avocat de Donald Trump produit maintenant des podcasts appelés Mea Culpa. Il a donc invité Stormy Daniels à son microphone hier (8 février). C’était la première fois que les deux se parlaient.

«Ma bataille ne fait que commencer», a confié la plantureuse blonde.

Stormy Daniels a expliqué que sa nouvelle poursuite miserait sur son allégation voulant qu’un homme l’ait intimidé à Las Vegas il y a une dizaine d’années. Cet homme lui aurait dit de se tenir loin de Donald Trump. 

«Laissez M. Trump tranquille», aurait dit le mystérieux homme inconnu. «Vous avez une merveilleuse petite fille, elle serait triste que quelque chose arrive à sa mère».

Après avoir initialement démenti le paiement des 130 000 $ à Stormy Daniels, Donald Trump a avoué plus tard qu’il avait remboursé cette somme à Michael Cohen, mais a insisté pour dire que cet argent ne provenait pas de sa campagne électorale.

«J’ai été face à face avec le diable de façon très intime. Les démons ne me font plus peur maintenant», conclut Stormy Daniels.

Qui sont les femmes qui ont marqué la vie de Donald Trump?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *