Le nouveau film de Damien Chazelle, First Man, s’attire d’excellentes critiques et se veut très spectaculaire.

Celui qui y incarne le rôle-titre du premier homme sur la lune, soit celui de Neil Armstrong, a donc dû offrir la performance de sa vie dans des circonstances parfois plus difficiles.

Mais, pour Ryan Gosling, il était « impossible de se plaindre » en pensant à ce qu’ont traversé le véritable Neil Armstrong et son équipe, surtout alors que des gens liés au programme spatial ou à l’astronaute étaient sur les plateaux lors du tournage.

« Il y avait toujours quelqu’un sur le plateau qui avait eu soit une expérience directe avec les missions que nous tournions, ou qui y était lié indirectement, et je pense que c’était fait stratégiquement pour que ce soit impossible de se plaindre de nos inconforts triviaux, en relation avec ce que ces gens avaient expérimenté », explique Ryan Gosling lors d’un entretien avec GQ.

First Man, qui met également en vedette Claire Foy, Jason Clarke et Kyle Chandler, débarque en salles le 12 octobre.

Crédit photo : BANG/BIG/COVER