Roger Waters vient de refuser une grosse somme d’argent offerte par Facebook pour utiliser l’une de ses chansons.

L’ancien chanteur de Pink Floyd a refusé l’offre du patron de Facebook, Mark Zuckerberg, qui souhaitait utiliser la chanson Another Brick in the Wall, Part 2 pour faire une publicité pour le site Instagram, appartenant à Facebook.

Le chanteur et bassiste de 77 ans n’a pas apprécié la proposition. Il a raconté l’anecdote alors qu’il prenait part à un événement dans le but d’obtenir la libération du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange.

«C’est arrivé ce matin, avec un gros, gros montant d’argent.» Avant d’ajouter : «La réponse a été F–k you. Il n’en est pas question.»

«J’ai seulement mentionné que cela faisait partie d’un mouvement insidieux de leur part pour acheter absolument tout. Je ne ferai pas partie de ce subterfuge, Zuckerberg», poursuit le rockeur.

Concernant le propriétaire de Facebook, Roger Waters avait aussi à ajouter : «Il veut rendre Facebook et Instagram encore plus puissants qu’ils le sont déjà… ainsi il pourra continuer à tous nous censurer.»

Découvrez le chalet du patron de Facebook, Mark Zuckerberg, lorsqu’il désire relaxer.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *