Selon un nouveau livre à paraître, le prince Charles serait l’une des personnes qui auraient posé des questions sur la couleur de la peau du futur bébé du prince Harry et de sa femme Meghan Markle.

En mars dernier, le prince Harry et Meghan Markle accordaient une entrevue à coeur ouvert à l’animatrice Oprah Winfrey. La duchesse de Sussex y révélait la détresse qui l’habitait lorsqu’elle vivait auprès de la famille royale d’Angleterre.

Mais c’est une déclaration du prince Harry qui avait le plus bousculé la monarchie. Le fils de la princesse Diana confiait que certaines personnes, sans les nommer, avaient tenu des propos racistes envers la duchesse de Sussex et son fils, Archie. Il mentionnait que des gens étaient inquiets de la couleur de la peau qu’aurait le bébé à sa naissance.

Cover Images

Dans le livre Brothers And Wives: Inside The Private Lives of William, Kate, Harry and Meghan qui sera lancé demain (30 novembre), l’auteur Christopher Andersen affirme que le prince Charles, le père de Harry, est l’une de ces personnes.

Selon le livre, le matin du 27 novembre 2017, le jour même où le prince Harry et Meghan Markle ont annoncé leurs fiançailles, le prince Charles aurait dit à la femme Camilla, «Je me demande à quoi ressembleront les enfants ?».

Camilla aurait alors répondu, en prenant un pas de recul, «Eh bien, absolument magnifique, j’en suis certaine».

Charles aurait alors précisé sa pensée «Je veux dire, que pensez-vous que le teint de leurs enfants pourrait être ?».

La révélation du duc et la duchesse de Sussex sur le racisme présumé dans la monarchie britannique avait causé toute une commotion à Buckingham Palace. La reine Elizabeth a demandé qu’une firme externe se penche sur ces allégations. Aucune conclusion sur cette n’a été révélé à ce jour.

Entre temps, un porte-parole du prince Charles vient de commenter les affirmations de Christopher Andersen les qualifiant «de fictions» et indiquant qu’aucun autre commentaire ne serait donné.

Prince Harry songeait déjà à s’affranchir de la monarchie britannique lorsqu’il était dans la vingtaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *