Le spectacle de la mi-temps du Super Bowl LIV présenté au début du mois de février a suscité plus de 1300 plaintes en bonne et due forme aux États-Unis seulement.

Le concert offert par les chanteuses Shakira et Jennifer Lopez fut qualifié de «spectacle porno» ou de «performance de clubs de streaptease» par certains plaignants.

Les deux vedettes internationales ont animé un spectacle de la mi-temps du 2 février dernier de chansons connues et de danses lascives

Des téléspectateurs de 49 États américains ont toutefois trouvé que le trémoussement de Shakira et la danse autour d’un poteau de J.Lo avaient dépassé les bornes.

Des 1300 plaintes reçues, 140 plaintes proviennent de l’État du Texas, rapporte la Federal Communications Commission qui régit la télévision chez l’Oncle Sam. Pendant ce temps, au Vermont, personne n’a été choqué par le concert.

La performance de 15 minutes de Shakira et de Jennifer Lopez a été suivie par 103 millions de téléspectateurs sur la chaîne Fox aux États-Unis seulement. 

Le nombre de plaintes ne représente que 0,00001 % des téléspectateurs qui ont regardé la performance.

Photo : Capture d’écran Fox

Les meilleurs spectacles de la mi-temps du Super Bowl