La station spatiale internationale (ISS) servira de lieu de tournage pour la marque Estée Lauder.

Confrontée à un resserrement de ses budgets d’exploitation, la NASA va demander à ses astronautes de tourner des images en apesanteur qui serviront lors de prochaines campagnes publicitaires du géant de l’industrie de la cosmétique.

D’ici la fin du mois, les astronautes de l’ISS recevront plusieurs flacons du sérum Advanced Night Repair pour le visage de la marque Estée Lauder. L’opération n’a pas pour but d’hydrater le visage des hommes de l’espace. L’objectif est plutôt de renflouer les coffres de l’agence spatiale américaine.

Selon New Scientific, l’entente signée entre la NASA et Estée Lauder est à long terme et devrait se poursuivre toute l’année. Elle fait partie d’une nouvelle stratégie de l’agence américaine à s’associer à des firmes privées afin de générer de nouveaux revenus. Il ne faudrait donc pas se surprendre de voir d’autres partenariats publicitaires être mis en place dans le futur.

En 2019, la NASA annonçait les grandes lignes de cette stratégie. Elle octroyait 90 heures du temps de travail des astronautes et 400 livres (181 kg) d’espace cargo par année à des compagnies commerciales, en échange de nouveaux revenus. 

«Nous dédions un modeste temps/homme (5%) à l’industrie commerciale et aux activités marketing», indiquait alors la NASA.

Même s’ils seront mis à contribution pour prendre des images et tourner des vidéos pour Estée Lauder, les astronautes de l’ISS ne seront pas eux-mêmes sur les images publicitaires.

D’autres activités marketing sont prévues bientôt. Adidas a déjà signé une entente avec la NASA. L’acteur et producteur de films Tom Cruise a aussi signé un accord lui permettant de tourner un prochain film à bord de la station spatiale internationale. La star de 57 ans aurait même déjà commencé sa formation à Houston.