David Beckham et son groupe d’investisseurs subissent les foudres du club de foot italien l’Inter de Milan.

L’ex-star anglaise du ballon rond David Beckham, à la tête de la nouvelle équipe de soccer de la MLS l’Inter de Miami, vient de perdre une première ronde juridique face à l’Inter de Milan.

Le club de Série A italien refuse que la nouvelle équipe américaine utilise le mot «Inter» dans son appellation. Hier, les deux clubs se sont affrontés devant le tribunal, et l’équipe italienne a remporté la première manche.

L’équipe de David Beckham doit amorcer sa première saison dans la plus importante ligue nord-américaine de soccer le 1er mars prochain.

Devant l’US Patent and Trademark Office (USPTO), l’Inter de Milan a dégommé l’argument présenté par Miami qui soutenait que Milan n’avait pas l’exclusivité de l’appellation, et que d’autres clubs, comme Porto Alegre (Brésil), Nashville (National Soccer Premier League) ou Leipzig en Allemagne utilisaient déjà ce nom.

Pour le USPTO, Miami n’a pas démontré que malgré le fait que d’autres utilisent le nom, elle peut s’approprier le droit d’utiliser l’appellation.

Miami a déjà annoncé qu’elle en appellerait de la décision. Un verdict final pourrait être rendu à la fin de l’année.

L’inter de Miami entamera sa saison inaugurale le 1er mars prochain face aux champions en titre de la MLS, le Los Angeles FC.

Photo : Instagram_davidbeckham

David Beckham : plus d’1M$ par mois!