Lourdement affectée par la pandémie mondiale de coronavirus, l'industrie de l'aviation tente de se renouveler pour être prête lors de la réouverture des frontières.

Majoritairement clouée au sol depuis plus d'un mois, l'industrie de l'aviation cherche à adapter ses pratiques pour un retour prochain à ses activités. Des innovations pourraient attendre les passagers lorsqu'ils monteront à bord.

Déjà, les passagers doivent s'attendre à une expérience différente lorsqu'ils prendront leur prochain vol. Un peu comme le 11 septembre 2001 avait totalement modifié les règles de sécurité avant de monter à bord, la COVID-19 et la distanciation physique vont aussi avoir un impact important sur les façons de faire.

Déjà cette semaine, la compagnie Emirates Airline a montré de nouvelles mesures, faisant passer des tests sanguins aux passagers avant qu'ils embarquent dans l'un de ses avions pour s'assurer qu'ils ne sont pas porteurs du virus.

Moins intrusives, d'autres initiatives s'attaquent à créer une distanciation physique entre les passagers. C'est le cas de la firme Aviointeriors qui se spécialise dans l'aménagement de la cabine des avions.

La société italienne propose à ses clients d'installer un bouclier fabriqué en plastique qui permettrait de créer une sorte de bulle autour de la tête des passagers. Cette solution offre une certaine intimité et ne nécessite pas une reconfiguration complète de l'appareil.

Toujours dans le même ordre d'idées, soit de ne pas trop changer la configuration des avions, une autre solution proposée est d'inverser le siège central d'une rangée, afin qu'il crée une barrière intime entre les passagers.

Certaines compagnies aériennes pensent aussi à ne pas vendre le siège central d'une rangée, afin de créer un espace plus important entre les deux passagers restants de cette rangée. Cette solution a le désavantage de diminuer du tiers la capacité d'un appareil.

Photo : Aviointeriors

Les meilleurs sièges d'avion de la classe affaires