Le métier de cheerleaders n’est plus un métier d’avenir. Une autre équipe de la NFL abandonne ses meneuses de claque pour proposer une nouvelle expérience «plus inclusive».

L’équipe de football de Washington, autrefois connue sous le nom de Redskins, ne fera plus appel à ses cheerleaders pour divertir ses supporters dès la saison prochaine.

Le club de football a confirmé qu’elle effectuait une restructuration organisationnelle. Plutôt que de miser sur un groupe de jeunes femmes sexy, Washington opte pour un nouveau groupe de danse où les «habilités super athlétiques» seront privilégiées.

«Nous avons l’objectif d’être plus inclusifs, alors nous allons procéder à nouvelles auditions. Nous recherchons des hommes puissants pour faire les lever. L’inclusion, la force et l’intérêt pour les chorégraphies seront du programme», explique l’équipe.

Ainsi donc, l’équipe de football de Washington, qui devrait faire connaitre son nouveau nom en 2022, misera sur un groupe mixte d’hommes et de femmes qui feront de la voltige plutôt que sur des femmes sexy et leurs pompons.

Washington s’ajoute à d’autres équipes de la NFL qui ont décidé de ne plus avoir de cheerleaders sur leur ligne de côté. Buffalo, ChicagoCleveland, Green BayNew York (Giants), Los Angeles (Chargers) et Pittsburgh sont les autres formations qui avaient déjà confirmé leur intention pour la saison 2021.

Les cheerleaders font partie des matchs de football de la NFL depuis 1954. Les Colts de Baltimore sont la première équipe à avoir eu recours à une brigade de meneuses de claque lors de leurs matchs.

Laurent Duvernay-Tardif est un être exceptionnel. Il est médecin et évolue dans la plus importante ligue de football de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *