Le Spring Break, cet arrêt scolaire fort populaire en Floride, a mal tourné le week-end dernier à Miami.

La police a arrêté plus de 150 personnes qui bafouaient les mesures sanitaires vendredi et samedi, principalement à South Beach.

Selon la chaine Local 10 News, des milliers de personnes ont fait le party durant le week-end, et ce, même si un couvre-feu est en vigueur dans la ville.

Lors de la seule soirée de vendredi, 120 personnes ont été arrêtées, alors que deux policiers ont été blessés.

«Beaucoup de gens viennent ici avec de mauvaises intentions», a affirmé le maire de la ville Dan Gelber.

Les policiers ont arrêté des gens intoxiqués à l’alcool ou la drogue. Des armes à feu et de l’argent comptant ont aussi été confisqués.

«Si vous venez ici en pensant que tout est possible, vous allez passer un mauvais quart d’heure. Nous allons vous arrêter», a indiqué de son côté un porte-parole de la police. 

Les Québécois sont normalement friands du Spring Break en Floride. Les restrictions fédérales concernant les voyages non essentiels vers les États-Unis semblent toutefois avoir eu raison des fêtards. Aucun Québécois n’a été arrêté lors de ces événements du week-end.

Le monde compte de nombreuses destinations festives. Voici notre top-10.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *