Le prince Andrew aurait pu fréquenter Ghislaine Maxwell désormais condamnée dans une affaire d’agressions et en attente de sa sentence.

Cette information est révélée alors que le prince Andrew fait face à la justice américaine dans une affaire d’agressions sur une mineure.

Selon Paul Page, un ancien policier travaillant au palais de Buckingham cité dans un documentaire (Ghislaine, Prince Andrew and the Paedophile) de la chaine anglaise ITV, le fils de la reine Elizabeth aurait entretenu une relation amoureuse avec celle qui a été reconnue coupable de trafic de mineurs dans l’histoire du pédophile Jeffrey Epstein.

Selon le documentaire, Ghislaine Maxwell rendait régulièrement visite au duc d’York en 2001. C’est cette même année que le prince Andrew a été photographié avec la femme qui l’accuse d’agression alors qu’elle était âgée de 17 ans, Virginia Roberts Giuffre. Photographie sur laquelle Ghislaine Maxwell apparait en arrière-plan.

Cover Images

«D’après la façon dont elle était autorisée à entrer et sortir du palais à volonté, nous avons réalisé – soupçonné – qu’elle avait peut-être eu une relation intime avec le prince Andrew», a déclaré le policier témoin.

«Un de mes collègues se souvient qu’elle est venue quatre fois en une journée. Elle n’arrêtait pas d’entrer et de sortir, d’entrer et de sortir.»

Le prince Andrew a refusé de commenter les allégations d’ITV et de son documentaire.

Le duc d’York tente par tous les moyens de se dissocier de sa relation passée avec Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, tous deux condamnés par la justice américaine.

Le procès que le second fils d’Elizabeth subit en Amérique est très embarrassant pour la monarchie britannique. Les avocats de la partie plaignante ont déjà indiqué qu’ils n’hésiteront pas à poser des questions «intimes» au prince.

D’ici là, la reine Elizabeth n’a pas hésité à sévir contre son fils, le dépouillant de tous ses titres militaires et ses patronages royaux, une gifle pour un membre de la famille royale.

Ces stars ont fait de la prison pour diverses raisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *