La reprise de la «vie normale» avec le déconfinement a des effets positifs sur les ventes de condoms en Amérique du Nord.

Aux États-Unis, où la vaccination est plus avancée que chez nous, il semble que l’activité sexuelle soit à la hausse, avec une répercussion positive sur les ventes de préservatifs.

Durant les quatre semaines se terminant le 18 avril dernier, les ventes de condoms ont progressé de 23,4% aux États-Unis, comparativement à la même période l’an denier. Il y a 12 mois, nous étions aux prises avec la première vague de la pandémie de Covid-19 et le confinement était généralisé.

Selon les chiffres compilés par la firme de recherche IRI, les ventes de préservatifs ont chuté globalement de 4,4% en 2020 en Amérique.

Depuis le début de 2021, la vaccination s’est étendue et le pourcentage de la population maintenant immunisée contre le coronavirus augmente de jour en jour. Ce faisant, l’activité sexuelle de la population reprend.

Chez Durex, un fabricant de condoms, le premier trimestre de 2021 est en hausse de deux chiffres de pourcentage par rapport à l’an dernier. Ces données démontrent que depuis le déconfinement, de nombreuses personnes en profitent pour avoir des rapprochements.

Chez Trojan, un autre fabricant de condoms, 2020 a aussi été une année difficile, principalement chez les clients de 18 à 24 ans, qui ont vu leurs activités sociales mises sur pause en raison des restrictions sanitaires. La direction parle maintenant de 2021 en terme «d’année prometteuse».

IRI affirme que les pharmacies aux États-Unis ont également vu les ventes de préservatifs augmenter «substantiellement» durant les dernières semaines.

Deux invités de marque s’ajoutent au concert Vax Live: The Concert to Reunite the World.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *