L’actrice de 59 ans révèle dans une entrevue au magazine People qu’elle a consommé des opiacés durant une décennie.

Jamie Lee Curtis qui reprend ces jours-ci son rôle de Laurie Strode au grand écran pour la nouvelle mouture d’Halloween ne cache plus cette période sombre de sa vie.

« J’étais en tête de l’épidémie des opiacés. J’en ai consommé durant 10 ans. Personne n’était au courant, personne. »

Les problèmes de Jamie Lee Curtis ont débuté en 1989. La vedette s’est alors vue prescrire des antidouleurs à la suite d’une opération mineure de chirurgie esthétique pour les yeux.

La dépendance s’est alors installée. Jamie Lee Curtis allant même jusqu’à voler des médicaments à sa famille et ses amis.

C’est lorsque sa soeur Kelly l’a pris sur le fait de lui voler des médicaments en 1998 que Jamie Lee Curtis a constaté qu’elle avait un problème de consommation. L’actrice a demandé de l’aide et s’est fait soigner.

Il faut dire que la famille de Jamie Lee Curtis a longtemps combattu des démons. Son père Tony Curtis était un alcoolique et consommait de la cocaïne et de l’héroïne. Son frère Nicholas est décédé d’une surdose d’héroïne en 1994.

« J’ai brisé le cycle qui a détruit une génération dans ma famille », souligne l’actrice. « Devenir sobre est mon plus grand accomplissement personnel », ajoute-t-elle.

Le plus récent film de Jamie Lee Curtis, Halloween, connait un grand succès au cinéma. Il s’est facilement classé en tête du box-office la semaine dernière, avec des recettes de plus de 76 millions de dollars US, en Amérique seulement.

Photo : FayesVision/WENN.com