Le Pentagone planifie une compétition mettant à l'épreuve ses meilleurs pilotes de chasse à des avions pilotés par un logiciel d'intelligence artificielle (IA).

La compétition, digne d'un ultime Top Gun de Tom Cruise, se tiendra en 2024.

Le secrétaire à la Défense des États-Unis, Mark Esper, a annoncé qu'il souhaitait mettre à l'épreuve ses pilotes face à la machine, après que l'IA ait battu un humain lors d'un combat virtuel simulé, affirme le Washington Times.

Le programme américain de pilotage d'avions de chasse par des machines est développé sous la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). Il a déjà permis de faire plusieurs simulations depuis les derniers mois. Durant les derniers tests effectués entre humains/machine sur un F-16 Fighting Falcon, les succès de l'IA ont été tels qu'il est possible d'envisager une telle compétition.

Malgré les progrès réalisés avec l'intelligence artificielle, l'armée américaine ne prévoit pas se passer de ses pilotes.

«Pour être clair, l'IA aura un rôle d'appui à l'humain, non pas de le remplacer. Nous pensons que l'IA est un outil pour améliorer le temps de réaction et les manoeuvres afin que nos hommes puissent se concentrer sur les tâches à hautes priorités et arrivent à prendre les meilleures décisions», explique le politicien.

Lors d'une récente simulation, un système appelé Heron a battu lors de cinq épreuves un pilote de F-16.

L'intelligence artificielle est au coeur du développement de l'armée du futur pour le Pentagon. La Chine et la Russie miseraient également sur l'IA dans le développement de nouvelles armes.