Pour la première fois, l'Arabie saoudite s'apprête à ouvrir ce week-end ses portes aux visiteurs.

Le pays arabe délivre pour la première fois des visas touristiques à des résidents de 49 pays. Les Canadiens ne sont pas du nombre et devront attendre.

Cette mesure vise à favoriser l'émergence de l'industrie touristique, pour ce royaume qui cherche à diversifier ses sources de revenus et à s'affranchir du pétrole, vache à lait du pays.

Cette réforme, chère au prince Mohammed bin Salman, permet à des touristes de demander des visas en ligne. Parmi les pays autorisés à voyager en Arabie Saoudite, notons entre autres l'Australie, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon ou les États-Unis.

Les touristes canadiens devront prendre leur mal en patience. Le pays ne figure pas sur la liste des 49 pays admis à cette mesure. 

Les divergences d'opinions entre le Canada et l'Arabie saoudite sont nombreuses depuis plusieurs mois. Il n'est donc pas surprenant que le pays ne figure pas sur cette liste.

Les touristes pourront découvrir cinq sites de l'UNESCO et de nombreuses beautés naturelles dans ce royaume reclus. La Commission touristique d'Arabie saoudite a déjà révélé que les femmes qui visiteront le pays n'auront pas à porter l'abaya complète. Elles devront cependant être vêtues « avec modestie ».

Avant cette réforme, seuls les travailleurs expatriés et les visiteurs musulmans en pèlerinage à La Mecque étaient autorisés à visiter l'Arabie saoudite.

Photo : Cover Image

10 gadgets incroyables pour voyager