De l'espace, à bord de la Station spatiale internationale (ISS), la NASA est parvenue à mesurer l'intensité des feux de forêt qui ravagent la Californie et l'Oregon aux États-Unis.

L'Agence spatiale américaine a demandé à ses astronautes de mesurer la température des feux de forêt à l'aide d'appareils scientifiques se trouvant dans son Jet Propulsion Laboratory.

Pour arriver à prendre la température des feux à cette distance du brasier, les astronautes ont utilisé un appareil nommé ECOsystem Spaceborne Thermal Radiometer Experiment on Space Station (ECOSTRESS). Cet appareil est un radiomètre qui permet de mesurer l'intensité du flux de rayonnement électromagnétique. Normalement, la NASA utilise son ECOSTRESS pour mesurer la température des plantes qui poussent sur la Terre en fonction de la course du soleil.

Cette fois, l'ECOSTRESS a concentré ses recherches sur les feux d'El Dorado près de Yucaipa et de la vallée près de Japatul Valley. Grâce à ce système, la NASA a mesuré que la température du brasier atteignait jusqu'à 191 degrés Celsius (375 degrés Fahrenheit) le 6 septembre dernier.

«Chaque image a été prise à 3h13 le matin. Elle montre de multiples concentrations d'incendies, les zones rouges étant les plus chaudes», explique la NASA.

Les feux de forêt qui ravagent la Californie et l'Oregon ont fait à ce jour sept décès. Ils sont les plus importants jamais observés depuis plus de 100 ans.