La famille du trompe-la-mort Evel Knievel intente une poursuite contre Disney Pixar pour son film Toy Story 4 paru en 2019.

Dans le film d’animation vedette de Disney Pixar, le personnage du Canadien Duke Caboom est visiblement inspiré du cascadeur américain décédé en 2007.

K&K Promotions, la firme qui détient les droits sur l’image d’Evel Knievel, poursuit Disney Pixar à Las Vegas pour utilisation sans autorisation de l’image du cascadeur.

Image: Disney Pixar

Dans le dernier film de la série Toy Story, Duke Caboom, interprété par Keanu Reeves, fait des sauts à haut risque pour sauver Woody et Bo Peep d’une situation périlleuse.

Cela n’est pas sans rappeler certaines cascades d’Evel Knievel. Ce dernier s’est fait connaitre, entre autres, en sautant à moto par-dessus la fontaine du Caesar’s Palace Hotel à Las Vegas, en sautant par dessus 13 autobus au stade Wembley de Londres ou en étant projeté dans une fusée artisanale d’un côté à l’autre du Snake River Canyon dans l’Idaho.

Pour la poursuite, il est clair que Disney Pixar est dans le tort, rapporte TMZ.

«Evel Knievel n’a pas impressionné des millions de personnes dans le monde, ne s’est pas cassé des os et versé son sang pour que Disney puisse faire une tonne d’argent. Il est encore une icône, comme le démontrent les ventes de jouets à son effigie», explique son fils Kelly Knievel, porte-parole de K&K Promotions.

La firme affirme dans sa poursuite que Disney Pixar n’a pas obtenu la permission ou l’approbation de créer un personnage basé sur Evel Knievel.

Les détails monétaires de la poursuite n’ont pas été rendus publics. K&K Promotions entend toutefois être indemnisé pour l’usage abusif, selon elle, de l’image d’Evel Knievel.