Un arbitre ordonne à Kevin Spacey de payer une amende de 31 millions de dollars (US) aux producteurs de la série télé House of Cards.

L’acteur qui incarnait le rôle de Frank Underwood dans la populaire série diffusée sur Netflix a violé la politique de l’entreprise en matière de harcèlement sexuel.

La décision privée d’un arbitre a été rendue il y a plus d’un an, mais elle n’a été rendue publique que lundi, après que les avocats de MRC, le studio à l’origine du thriller politique de Netflix, ont déposé une requête auprès de la Cour supérieure de Los Angeles pour confirmer que la somme serait versée.

Les déboires de Kevin Spacey ont débuté en marge du mouvement #MeToo. L’acteur Anthony Rapp a accusé Spacey de lui avoir fait des avances sexuelles en 1986, alors que Rapp n’avait que 14 ans. 

Peu après, d’autres accusations contre Kevin Spacey ont fait surface, incluant certaines provenant de l’équipe d’House of Cards.

MRC et Netflix ont éventuellement viré l’acteur. Ces événements ont forcé la production à réécrire abruptement le scénario de la série afin d’évincer Kevin Spacey des tournages. La série a été écourtée et a pris fin plus rapidement que prévu initialement.

House of Cards a été diffusée durant six saisons de 2013 à 2018.

En 2019, les poursuites visant l’acteur américain, inculpé d’attentat à la pudeur et d’agression sexuelle dans l’État du Massachusetts avaient été abandonnées.

Voilà qui promet d’être explosif.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *