Jérémy Gabriel fait le saut en politique et souhaite se présenter aux prochaines élections fédérales pour le Nouveau Parti démocratique (NPD).

Selon diverses sources, le «Petit Jérémy» n’a pas encore été officiellement choisi par le NPD qui évalue en ce moment sa candidature.

C’est un secret de Polichinelle que des élections générales seront tenues plus tôt que tard au Canada. Selon plusieurs observateurs, le premier ministre Justin Trudeau pourrait les déclencher aussitôt que cet été, voire au début de l’automne.

Jérémy Gabriel, originaire de Québec, est âgé de 24 ans. Il a été l’attaché politique de Jérémie Juneau, le candidat NPD défait de la circonscription de Louis-Hébert lors des élections fédérales de 2019.

Le «Petit Jérémy» s’est fait connaitre en 2006 lorsqu’il a chanté devant le pape Benoît XVI, à Rome. Il a aussi fait carrière dans la chanson.

Jérémy Gabriel est atteint du syndrome de Treacher Collins, une maladie génétique se manifestant essentiellement par des malformations de la tête et du cou.

Dans les dernières années, le jeune homme s’est retrouvé malgré lui dans l’actualité lorsque l’humoriste Mike Ward s’est moqué de son handicap et de son apparence physique.

En 2015, Jérémy Gabriel poursuit Mike Ward devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. L’année suivante, le Tribunal des droits de la personne a condamné l’humoriste à payer 35 000 $ au chanteur et 7000 $ à sa mère. Mike Ward a fait appel de cette décision. En février dernier, la Cour suprême du Canada a entendu les deux parties, la décision dans cette affaire n’a pas encore été rendue par le plus haut tribunal au pays.

Que ce soit au provincial ou au fédéral, ou même au municipal, certaines personnalités connues du public québécois ressentent l’appel de la politique. Ces personnalités ont tenté leur chance avec succès et ont remporté leurs élections!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *