Jacques Villeneuve en est venu à une entente à à l’amiable avec Revenu Québec dans une affaire d’impôts impayés remontant aux années 2000.

L’ex-champion de formule 1 avec Williams devait rembourser au fisc québécois la somme de 257 728 $ pour des impôts impayés entre 2007 et 2013.

Selon ce qu’a appris le journal La Presse, les détails de l’entente survenue en novembre dernier entre Revenu Québec et le Québécois de 50 ans n’ont pas été révélés.

Le fisc québécois alléguait que Jacques Villeneuve avait omis de déclarer des revenus de 659 328 $ provenant de deux comptes bancaires et de son entreprise Restaurant Newtown. Il lui réclamait des impôts de 257 728 $ sur ces sommes.

Récemment, Radio-Canada avait identifié le nom du Québécois dans les documents des Pandora Papers, une fuite de documents confidentiels sur des contribuables et des sociétés dans les paradis fiscaux.

L’émission Enquête révélait que le multimillionnaire avait déclaré des revenus modestes durant ses années de résidence fiscale au Québec : 13 884 $ en 2009, 6431 $ en 2010, 3224 $ en 2011 et 5782 $ en 2012. L’ancien champion du monde avait même demandé en 2010 le crédit d’impôt pour la solidarité, une mesure d’aide pour les familles à faible revenu.

Après avoir quitté le Québec, Jacques Villeneuve s’est établi à Andorre, un petit paradis fiscal de 468 km² situé entre la France et l’Espagne.

Découvrez la magnifique maison du pilote automobile Jenson Button.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *