«GSP» aborde le thème de la peur.

Foi
de Georges St-Pierre, la peur est commune et n’est pas un mal en
soi. Il aura cependant fallu du temps au champion UFC pour s’en
faire une alliée, un parcours qu’il décrit dans une vidéo fort
intéressante proposée sur son compte Instagram.

«Avant
chaque combat, avant chaque séance d’entraînement extrême,
j’avais peur. Peur d’être humilié, peur de décevoir mon
mentor, et peur de me faire mal. Ensuite, j’ai réalisé que
d’avoir peur me rend plus concentré. Aussi, probablement que ça
augmente mon explosion et mon temps de réaction. J’ai alors cru
que je ne devrais pas avoir peur d’admettre que j’avais peur.
Avoir peur ne fait pas de vous un lâche, et vous savez quoi? Il n’y
a pas de courage sans peur», explique GSP avec une sagesse renouvelée.

Voilà
un superbe message de la part du combattant québécois, qui
s’applique tant aux athlètes comme lui qu’à plusieurs de ses
fans issus de diverses sphères de la société.

Crédit
photo : WENN/COVER

Georges St-Pierre, un grand champion