L’ancien champion du monde de poker québécois, Jonathan Duhamel, ne joue presque plus au poker, car il craint de tout perdre.

C’est ce que le champion des Séries mondiales de pokers de 2010 a confié hier (1er novembre) lors de son audience devant la Cour canadienne de l’impôt.

«Je ne joue quasiment plus. J’ai encore quelques revenus de placements. Avant de tout perdre, j’ai presque arrêté de jouer. Je joue environ cinq fois par année de façon récréative, mais c’est tout.»

Jonathan Duhamel a cependant remporté de grosses sommes durant son parcours professionnel de joueur de poker. Seulement lors des séries mondiales de 2010, il a touché un gros lot de 8,9 millions de dollars (US).

En 2015, il a remporté un tournoi organisé au profit de la Fondation One Drop de Guy Laliberté. Cette fois, c’est 2,4 millions qu’il a empochés.

Malgré ces gains importants, Jonathan Duhamel affirme s’être éloigné des tables de jeu, principalement pour deux raisons.

«J’ai perdu des millions de dollars en 2013 et en 2014. J’ai aussi eu mes enfants, ce qui m’a amené à revoir mes priorités», affirme l’homme de 34 ans.

Si Jonathan Duhamel se retrouve devant la Cour canadienne de l’impôt, c’est que le fisc lui réclame son dû sur les gains engrangés lors des Séries mondiales en 2010. Le principal intéressé estime ne pas devoir payer d’impôt sur ses gains au poker puisque ce sont des gains provenant d’un jeu de hasard, et ce type de revenus ne sont pas imposables au Canada.

L’Agence du revenu du Canada estime que Jonathan Duhamel exploitait une entreprise en étant un joueur professionnel de poker à partir de 2010. Elle lui réclame environ un million en impôts fédéraux sur trois ans.

L’audience de Jonathan Duhamel devant la Cour canadienne de l’impôt se poursuit encore cette semaine.

Voici la liste des plus gros casinos dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *