L’ancien top-modèle canadien Linda Evangelista a déposé une poursuite de 50 millions de dollars (US) contre une firme qui l’a défiguré après une procédure esthétique qui a mal tourné.

La native de Saint Catharines en Ontario a révélé son désespoir plus tôt cette semaine dans une publication Instagram.

«Aujourd’hui, je fais un grand pas pour écrire ce que j’ai vécu ces cinq dernières années. À tous mes abonnés qui se demandent pourquoi ma carrière est au ralenti, c’est parce que j’ai été brutalement défigurée par la procédure Zeltiq CoolSculpting, qui a fait l’opposé de l’effet espéré», écrit la femme qui vit maintenant recluse.

La procédure CoolSculpting de Zeltiq consiste en une méthode d’amincissement par le froid, qui vise à supprimer toutes les cellules graisseuses de la silhouette ou du visage.

Linda Evangelista affirme qu’elle a subi par la suite deux douloureuses chirurgies pour tenter de corriger la situation, sans succès. Au contraire, elle a développé une hyperplasie adipeuse paradoxale (PAH), un effet secondaire de la cryolipolyse qui rend la zone traitée plus grande avec l’apparition d’amas de graisse.

L’ex-mannequin de 56 ans a déposé cette semaine une poursuite de 50 millions devant la cour fédérale de New York contre Zeltiq qu’elle accuse de négligence, perte de revenus et détresse émotionnelle. Elle allègue que la société n’avise pas ses clients des possibles effets secondaires que peut engendrer son traitement.

La poursuite indique que Linda Evangelista a subi de multiples procédures entre 2015 et 2016 pour réduire le gras de ses cuisses, à l’abdomen, au dos, ses flancs et au menton. 

L’ancienne vedette de podium est maintenant sans emploi et n’a plus été mannequin depuis 2016.

Voici quelques visages bien connus ayant choisi la chirurgie esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *