Un candidat républicain aux élections législatives de l’État du Dakota du Nord du 3 novembre a été élu, même s’il est décédé de la COVID-19!

Décidément, les élections du 3 novembre n’ont rien d’habituel. Alors que Donald Trump et Joe Biden attendent toujours de savoir qui deviendra le 46e président américain, d’autres élections complémentaires apportent aussi leur lot de surprises.

C’est le cas de cette élection législative de l’État du Dakota du Nord. Le nom de David Andahl était présent sur le bulletin de vote pour l’un des sièges en jeu dans l’un des huit districts de l’État lors des élections du 3 novembre dernier. 

Le malheureux vainqueur est toutefois décédé. Le 5 octobre dernier, quatre jours après avoir contracté le coronavirus, David Andahl, 55 ans, est décédé de complications fulgurantes liées à la COVID-19.

Les cas de coronavirus au Dakota du Nord ont augmenté en flèche durant le dernier mois. L’État arrive même en tête au pays du nombre de cas par 100 000 habitants selon le COVID Tracking Project.

Depuis le début de la pandémie, le Dakota du Nord dénombre plus de 48 000 personnes infectées, près de 450 décès, dont le républicain David Andahl.

Malgré sa mort, le républicain David Andahl a remporté son siège avec 35,53 % du suffrage.

Le candidat présidentiel démocrate peut aussi compter sur Brad Pitt.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *