Le besoin criant de masques de protection pousse de nombreux designers de mode à transformer leurs opérations pour prêter main-forte.

Partout dans le monde, des designers de mode convertissent leur production afin de produire des masques de protection contre la CoVID-19.

Le phénomène se répand rapidement. Du petit designer artisanal aux grandes maisons de haute couture, l’effort est devenu planétaire.

Le port du masque conseillé à toutes personnes qui met le nez dehors en cette période de confinement accentue la pénurie de masques de protection que l’on observe depuis la mi-mars.

Alors que les masques professionnels tels les N95 doivent être strictement réservés aux personnels soignants, la population peut maintenant se procurer des masques créés par le milieu de la mode.

Ces masques, lavables et réutilisables pour la plupart, deviennent même coquets, avec certains designers qui s’en donnent à coeur joie. Ces masques se vendent en ligne pour une livraison à la maison.

Pour le monde de la mode, les masques de protection deviennent une alternative aux vêtements qui se vendent moins en cette période de confinement du coronavirus.

En plus de faire tourner leurs ateliers, le milieu vient possiblement d’emboîter le pas dans un nouveau secteur d’activités qui risque d’être florissant pour de nombreux mois, alors qu’un vaccin n’est pas prévu avant 12 à 18 mois.

Photo : Instagram_𝑯𝒂𝒏𝒅𝒔𝒐𝒎𝒆&𝑳𝒂𝒄𝒆

Jay-Z envoie 100 000 masques à des prisonniers