Chris Evans a failli passer à côté du rôle qui a changé sa vie, «Captain America», en raison de troubles anxieux.

2011, Chris Evans est aux prises avec des crises de trouble de panique. Ses symptômes sont tellement importants qu'il refuse dans un premier temps de jouer le rôle de Steve Rogers dans «Captain America: The First Avenger».

L'acteur de 38 ans a fait cette surprenante révélation au Hollywood Reporter lors d'un podcast.

Les troubles anxieux de la star débutent en 2010, au moment où il tourne le film indépendant «Puncture»

«C'était la première fois que j'avais de mini crises de panique sur le plateau de tournage», confie l'acteur.

Devant cette situation, Chris Evans se met à douter.

«Je n'étais pas certain si le métier d'acteur était pour moi», se souvient-il.

Malgré que l'acteur ait refusé sa première offre, le studio Marvel revient à la charge et insiste pour que Chris Evans campe le rôle du superhéros pour son prochain film.

Celui qui deviendra Captain America consulte son ami Robert Downey Jr. (Iron Man), un thérapeute et plusieurs amis et membres de sa famille.

«Ce fut la meilleure décision que j'ai prise.»

La suite lui a donné raison. L'acteur a appris à vivre avec ses symptômes et contrôle maintenant la situation. 

Sous les couleurs du héros à l'étoile argentée, il a tourné «Captain America: The First Avenger» (2011), «The Avengers» (2012), «Captain America: The Winter Soldier» (2014), «Avengers: Age of Ultron» (2015), «Captain America: Civil War» (2016), «Avengers: Infinity War» (2018), et «Avengers: Endgame» (2019).

Le succès de ses films a rapporté gloire et fortune à Chris Evans. Selon Forbes, l'acteur vaudrait aujourd'hui 43,5 millions de dollars (US).

Photo : Marvel

Ces acteurs devenus superhéros