Une juge de Los Angeles a accepté dans les dernières heures qu’un procès ait lieu pour déterminer si le père de Britney Spears l’a espionnée et a dilapidé ses millions.

L’étau se resserre autour de Jamie Spears. Une enquête a démontré que l’homme qui était le tuteur de sa fille jusqu’à l’automne dernier aurait fait mettre sous écoute le téléphone portable et la chambre de sa fille durant plusieurs années.

Hier (19 janvier), l’avocat de Britney Spears, Mathew Rosengart, a accusé Jamie d’avoir ordonné à l’équipe de sécurité de la chanteuse, Black Box, d’accéder illégalement au téléphone portable et aux comptes iCloud de la vedette, et a placé un dispositif pour l’écouter dans sa chambre.

La juge Brenda J. Penny de la cour supérieure de Los Angeles a déclaré que les deux parties auront l’occasion de débattre de la question des écoutes et de la comptabilité de la succession au cours d’une audience probatoire qui aura lieu en juillet prochain.

En plus de ne plus se trouver sous le joug de son père depuis novembre dernier, Britney Spears a retrouvé le contrôle complet de sa fortune évaluée à 60 millions de dollars.

Le New York Times a révélé en décembre dernier que Jamie Spears avait fait faillite avant qu’il devienne tuteur de sa fille. Le journal a estimé que Jamie Spears a gagné 6 millions de dollars (US) en 13 ans à titre de tuteur de sa fille, revenus payés directement par Britney Spears.

Un premier anniversaire libre pour Britney Spears depuis bien longtemps!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *