L’avionneur Boeing investit dans une start-up qui veut construire des taxis volants électriques autonomes.

La multinationale de Seattle offre 450 millions de dollars à Wisk Aero, qui développe sa technologie conjointement avec Kittyhawk, la société d’aviation autonome soutenue par Larry Page, cofondateur de Google.

Boeing n’est pas seule à croire en l’avenir des taxis volants autonomes. Depuis 2010, c’est 12,7 milliards de dollars qui ont été investis dans de nombreuses sociétés qui veulent créer ce nouveau moyen de transport du futur. Seulement l’an dernier, les investissements se sont élevés à 7 milliards (US).

Avec l’apport financier de Boeing, Wisk Aero espère effectuer 14 millions de vols commerciaux annuels dans 20 grandes villes du monde d’ici cinq ans.

Ce n’est pas le premier investissement de Boeing dans de nouveaux types de véhicules volants. En 2019, elle s’associait à Porsche pour fabriquer des voitures volantes.

Certains endroits dans le monde pensent déjà que les taxis volants seront très présents bientôt dans notre quotidien. Le gouvernement sud-coréen entame ces jours-ci la construction d’une infrastructure de mobilité aérienne urbaine (UAM). Les taxis ou voitures volantes sont présentés comme le mode de mobilité de nouvelle génération qui permettra de réduire le trafic routier de ce pays.

Selon Morgan Stanley, le marché du taxi aérien devrait croître de 1 700 trillions en 2040.

Découvrez comment nous allons nous déplacer dans les prochaines années. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *