En marge du lancement du film Boy Erased, auquel il a participé, le réalisateur et comédien québécois Xavier Dolan en profite pour reprendre la thématique du film et s’attaquer au phénomène encore incroyablement présent des techniques de conversion chez les personnes homosexuelles un peu partout dans le monde, un véritable scandale, avouons-le.

« Il y a un an je revenais d’Atlanta, après le tournage de Boy Erased (…) J’y ai rencontré des artistes dédiés à exposer la cruauté de la thérapie de conversion (…) On penserait qu’à travers le temps passé, ces aventures artistiques (…) seraient des rappels de tortures appartenant à d’autres époques (…) Malheureusement, la thérapie de conversion appartient vraiment encore au présent », lance Xavier Dolan en légende d’une affiche de Boy Erased sur Instagram, indiquant au passage qu’un seul pays d’Europe a banni cette pratique jusqu’à maintenant, alors qu’elle est encore légale en Afrique, en Inde, en Asie, en Chine et en Russie, notamment, alors que l’homosexualité est encore interdite ou synonyme d’ostracisation dans de nombreux autres endroits ailleurs dans le monde.

Boy Erased, du réalisateur Joel Edgerton, met en vedette Nicole Kidman et Lucas Hedges, et débarque en salles chez nous le 9 novembre.

Crédit photo : BANG/BIG