La Montréalaise Autumn Phillips et son mari Peter Phillips, au 15e rang de succession de la couronne britannique, annoncent qu'ils divorcent après 12 ans de mariage.

La nouvelle a été annoncée par voie de communiqué. 

Elle a été qualifiée de «triste, mais mieux pour les enfants».

Autumn Phillips, 41 ans, née Autumn Kelly, est une Montréalaise qui s'est mariée au petit-fils de la reine Elizabeth II, Peter Phillips, au château de Windsor en 2008. Le couple séparé depuis un an a deux filles.

L'an dernier, le couple avait avisé la reine et leurs familles respectives qu'il avait convenu de se séparer. L'annonce des dernières heures vient confirmer que leurs chemins se sépareront définitivement.

« Ils en sont venus à la conclusion qu'il s'agissait de la meilleure action à prendre pour leurs deux enfants et pour leur amitié. La décision commune de divorcer a été prise après des mois de discussions, bien que triste, est amicale. La première priorité du couple est le bien-être et l'éducation de leurs filles Savannah (neuf) et Isla (sept ans) », explique le communiqué.

Peter Phillips, 42 ans, est le fils de la princesse Anne, la fille de la reine. Souvent qualifié du petit-fils favori de la reine, il est le premier petit-fils d'Elizabeth à divorcer. Autumn Phillips serait l'une des personnes de la Cour les plus appréciées de la Monarque.

Selon les premiers échos, Autumn Phillips n'a pas l'intention de rentrer à Montréal. Elle aurait choisi de rester à Gloucestershire pour élever ses enfants.

Autumn Phillips est une consultante en gestion. Peter Phillips est un consultant en marketing du sport. Le couple s'est connu en 2003 alors qu'ils travaillaient tous deux pour le Grand Prix de Formule 1 de Montréal.

Autumn n'avait aucune idée de qui était Peter, jusqu'à ce qu'elle voit une photo de lui six semaines après leur rencontre. En 2007, Peter l'a demandé en mariage, après avoir demandé sa main à son père.

Leur mariage a été célébré en 2008 devant 300 invités, dont la reine Elizabeth et le prince Philip.

Photo : David Sims/Cover Images

Harry et Meghan veulent plus de sécurité