Meghan Markle pourrait affronter son père devant le tribunal de Londres.

La Duchesse de Sussex pourrait devoir en découdre contre son propre père, Thomas Markle.

La femme du Prince Harry, qui se trouve en ce moment à Vancouver au Canada, poursuit le tabloïd anglais Mail on Sunday, à Londres.

La femme de 38 ans en a contre le fait que le journal britannique a publié une lettre qu'elle avait écrite à son père pour l'informer qu'il n'était pas invité à son mariage royal en mai 2018.

Selon des documents qui ont été dévoilés à la Haute Cour de Londres, Thomas Markle pourrait être un témoin clé appelé à défendre le journal.

L'homme de 75 ans, qui n'a plus de contact avec sa fille depuis des années, aiderait le tabloïd à prouver que la Duchesse de Sussex serait derrière une campagne de diffamation contre lui, affirme les documents présentés à la cour.

Le père de Meghan Markle aurait l'intention de présenter une série de messages textes qu'il aurait échangés avec sa fille au début 2018.

De son côté, la duchesse accuse le journal de violation de copyright, abus d'informations privées et de violation de la loi sur la protection des données en vigueur en Angleterre pour avoir publié cette lettre privée.

Meghan Markle, le Prince Harry et leur fils Archie ont annoncé la semaine dernière leur intention de vivre une partie de l'année loin de l'Angleterre et de sa presse à scandale. 

Le couple aurait choisi le Canada comme terre d'accueil. Une décision qui a été approuvée par la Reine Elizabeth II.

Photo : Cover Images

Harry et Meghan veulent se confier à Oprah