Aux États-Unis, le FBI met en garde les citoyens qui voudraient utiliser l'application russe FaceApp.

L'agence fédérale de sécurité américaine appose l'étiquette de « potentielle menace de contre-espionnage » à l'application qui permet à ses usagers de savoir à quoi ils ressembleront dans les prochaines années en vieillissant.

Selon le FBI, il y a un potentiel risque que le gouvernement russe soit derrière FaceApp et qu'ils se servent des données octroyées par les usagers à l'application à des fins stratégiques.

Pour les autorités américaines, il est permis de croire que les services fédéraux de sécurité russe aient accès aux serveurs et aux communications de FaceApp sans qu'ils aient besoin d'avoir l'autorisation des fournisseurs d'accès à Internet.

Le FBI a aussi révélé qu'il allait enquêter sur les « opérations d'influences étrangères » provenant de FaceApp qui pourraient toucher les élections américaines à venir, les candidats, les partis politiques ou les campagnes politiques.

Ce n'est pas la première fois que la très populaire application FaceApp attire les critiques en regard à la sécurité des données personnelles. En s'inscrivant à cette application, les usagers octroient tous les droits d'utilisation de leur image (visage) aux développeurs, et ce, pour une durée illimitée.

Photo : Capture d'écran App Store

6 applications de rencontres incontournables