Si à titre de consommateurs vous êtes fidèle à une marque ou à un service, cette attitude vous ferait perdre environ 1500 $ par année

Une étude britannique révèle que la fidélité à un prix. L'étude provient peut-être d'outre-mer, il y a fort à parier que les habitudes de consommation des Anglais ne diffèrent guère de celles des Canadiens.

Selon le National Audit Office (NAO) d'Angleterre, les consommateurs qui ne magasinent pas chaque année les prix pour des services qu'ils utilisent couramment laissent des centaines de dollars dans les mains des compagnies auxquelles ils sont fidèles. 

L'organisme va même jusqu'à qualifier de « pénalité à la fidélité » les contrats qui sont automatiquement renouvelés chaque année. Pour un ménage moyen, le coût de cette inertie s'élève à 877 livres sterling par année, soit plus de 1500 $ canadiens.

Les secteurs d'activités où les clients auraient intérêt à revoir chaque année leur entente avec leurs fournisseurs que sont la téléphonie cellulaire, l'accès Internet, les assurances, les hypothèques ou les services bancaires.

Le NAO affirme que 4 consommateurs sur 5 paient « un prix significativement trop élevé » pour ces services. La proportion est encore plus élevée si les clients ont des problèmes de santé mentale.

Photo : Facebook

5 marques qu'on rêve de voir débarquer au Québec