La ville d'Amsterdam resserre les règles d'accessibilité au Red Light district, l'un des quartiers les plus chauds de la capitale néerlandaise.

À compter de janvier 2020, il sera interdit de visiter en groupe ce quartier d'Amsterdam où la prostitution et les Coffee Shops sont regroupés légalement.

Selon Dutch News, les groupes de 15 personnes et plus ne seront plus tolérés dans le quartier qui attire tous les jours des milliers de touristes. 

Plus de 1000 groupes de touristes visiteraient chaque semaine le Red Light. Des opérateurs touristiques ayant flairé la bonne affaire sillonnent avec leurs clients ce quartier connu mondialement.

Amsterdam tente de contrôler l'afflux de visiteurs qui débarquent de plus en plus nombreux dans cette ville de 800 000 habitants. Les autorités prévoient qu'ils accueilleront 29 millions de touristes par année à compter de 2030.

Même si les règles sont strictes concernant le Red Light, de nombreux visiteurs ne les respectent pas et n'en font qu'à leur tête.

Il est notamment interdit de photographier les travailleurs du sexe qui se trouvent derrière les vitrines du quartier. La mode des selfies a considérablement mis à mal ce règlement.

Aussi, il est interdit de consommer de la drogue à l'extérieur des Coffee Shops, une autre règle largement outrepassée par les touristes qui fréquentent la ville dans le but d'acheter du cannabis légalement, une disposition unique en Europe.

La mesure sur les groupes s'ajoute à l'introduction d'une taxe touristique appliquée depuis quelques années.

Photo : Cover-Images

Les 10 destinations vacances pour faire la fête