Un avocat accuse Kanye West d'avoir déposé de fausses signatures au New Jersey dans sa quête à la course à la Maison-Blanche.

Décidément, les temps sont durs pour Kanye West. Après ses problèmes personnels qui font la une des journaux, voilà qu'un avocat conteste la véracité des signatures déposées en appui à sa candidature au New Jersey.

L'avocat Scott Salmon soutient que 600 des 1327 signatures déposées en faveur de la candidature du rappeur dans la course à la présidence des États-Unis sont irrecevables, selon ce que rapporte le New York Post.

Si ces 600 signatures sont déclarées illégales, le candidat indépendant Kanye West se retrouverait sous la barre des 800 nécessaires pour que son nom apparaisse sur les bulletins de vote de cet État du nord-est des États-Unis.

Selon l'avocat du camp démocrate, un certain nombre de signatures apparemment fautives auraient été écrites de la même main. D'autres n'auraient pas d'adresse complète.

À la mi-juillet, Kanye West a confirmé qu'il se présentait à la course à la succession de Donald Trump pour le poste de président des États-Unis.

À la suite de son premier rassemblement public, le rappeur en pleurs est apparu confus et a tenu des propos troublants. Depuis cet événement, Kanye West s'est réfugié dans son ranch du Wyoming ou il aurait été soigné pour son trouble de bipolarité.

Photo : Cover Images

Caitlyn Jenner veut être colistière de Kanye West