Un prêtre italien atteint de la COVID-19, Giuseppe Berardelli, a choisi d'offrir le ventilateur qui lui permettait de respirer à un plus jeune patient. Cette décision lui a coûté la vie.

La mort de l'homme d'Église décédé à 72 ans a été annoncée hier par le magazine italien spécialisé Araberara.

Giuseppe Berardelli a succombé la semaine dernière au coronavirus à l'hôpital de Lovere, une petite ville de Lombardie. Cette région est de loin la plus touchée en Italie, avec plus de 28 700 cas de malades aux prises avec la COVID-19.

Selon l'hôpital, Giuseppe Berardelli a refusé d'utiliser le ventilateur que ses paroissiens avaient acheté pour lui, choisissant de l'offrir à un plus jeune patient aussi infecté du virus.

Selon la BBC, les résidents de son village natal, Casnigo, ont applaudi des balcons et des fenêtres en apercevant le cercueil du martyre se dirigeant vers son dernier repos, sans funérailles.

Le nom de Giuseppe Berardelli s'ajoute à celui d'une cinquantaine de prêtres qui sont décédés en Italie depuis le début de la pandémie.

Jeudi dernier, le pape François a tenu une prière en l'honneur des médecins et prêtres qui sont décédés en Italie «remerciant Dieu pour leurs héroïques exemples à servir ceux qui sont malades ».

L'Italie est de loin le pays le plus touché d'Europe par le coronavirus. Plus de 63900 personnes sont infectées. 3200 personnes sont aux soins intensifs. À ce jour, le pays compte plus de 6077 personnes décédées de la maladie.

La pandémie mondiale s'accélère. Il a fallu 67 jours pour que 100 000 personnes soient infectées du coronavirus, 11 jours pour atteindre la marque du 200 000, et 4 autres journées pour surpasser la barre des 300 000.

Photo : Twitter

Les pires pandémies de l'histoire de l'humanité